Je Game Moi Non Plus #19 – Habillages Sonores Vidéoludiques (avec Matthieu Weisser et TMDJC)

JGMNPcover_19 Boum…bip…zap…tadadada !

On pourrait croire à des onomatopées de BD, mais il peut aussi s’agir de bruitages ou d’ambiances de jeux vidéo.

Vous aurez donc compris qu’au programme de ce 19ème numéro, nous allons aborder la manière dont l’habillage sonore vidéoludique a lieu.

Pourquoi ? Comment ? L’âge du capitaine, mais plus sérieusement les termes techniques et les genres de jeux se prêtant le plus à une ambiance sonore atypique, le tout expliqué simplement et dans la bonne humeur par deux invités.

– Matthieu Weisser, musicien et musicologue qui s’intéresse à la saga des Final Fantasy en particulier dans sa thèse, et plus largement au genre RPG, qu’il décortique avec nous dans l’émission. Mais pas que. Il nous aidera à expliquer simplement les mots intimidants du monde ludo-acoustique !

– TMDJC, chroniqueur freelance du site Bas Gros Poing (entre autres) et freestyler de la série des Street Fighter se concentrera, lui, sur les dynamiques sonores du fighting game, ou jeu de baston de par chez nous. Street Fighter en tête, saga pionnière et perpétuellement novatrice dans le sound design. Ses récits d’autres séries phares seront aussi riches et agréables que sa personne. Du cross-up et mind game music, pour les initiés !

Musicalement vôtre 🙂

13 réflexions au sujet de « Je Game Moi Non Plus #19 – Habillages Sonores Vidéoludiques (avec Matthieu Weisser et TMDJC) »

  1. Merci pour ce podcast encore très enrichissant. Mais pour information, il y a bien de la musique dans Limbo, même si elle est très discrète : à chaque fois qu’on change de zone (ce qui n’est pas matérialisé par un temps de chargement ou un changement radical de design, il est vrai), des morceaux s’enclenchent. Il y a même une bande-son digitale que je possède, dans un style électro / industriel : http://limbogame.bandcamp.com/
    Bonne continuation ! 😉

  2. J’ai découvert vos podcast avec ce numéro et c’est une très belle surprise! Etant un grand amateur de musiques de jeux vidéo, ce sujet ne pouvait que me parler! J’ai trouvé les analyses vraiment intéressantes, vous ne vous contentez pas d’énumérer les ost que vous appréciez (comme je le fais dans le podcast que j’anime avec des amis… ><).
    Bref, depuis je dévore vos émissions précédentes, et c'est que du bon! Bonne continuation! 🙂

    (Et salut Samizo! :p)

  3. Ben dans les FF y a quand même clairement des moments où les musiques sont diégétiques : Grenat qui chantonne régulièrement la même mélodie dans FF9, ou la danse de Freyja pour renouveler la tempête pendant laquelle des musiciens jouent la mélodie. Notons aussi le chant des priants dans FFX (ne parlons pas d’FFX-2 !).
    Dans le suggéré, on peut penser au thème de fanfare de Rufus dont l’orchestre n’est pas visible c’est vrai (mais bien présent lorsque ce morceau est repris dans le 9), de même que pour le cortège d’Edea avec ses danseurs dans le 8.
    Et spéciale dédicace, dans Nier, il y a la chanson de Devola et Popola 😛

    Petit clin d’oeil, dans le film Silent Hill, une des musiques chantées par Mary Elizabeth McGlynn passe à la radio d’une station service.

    En parlant de musique « non agréable à l’oreille », je pense qu’il aurait été intéressant de parler (encore) de Drakengard et sa musique si particulière et dure, qui évoque par moments le Sacre du Printemps de Stravinsky ; et pourtant, alors que toute l’OST est composée de samples de musique classique, ce ballet n’en fait pas partie.

    • D’ailleurs dans le genre « anempathique », le boss de la dernière fin possible est très étrange comparé à tout le reste du jeu, car la musique est étonnamment calme et plutôt joyeuse. Sachant que la musique est créé à cet instant seulement du jeu, par les actions du joueur.
      Voilà le boss :
      http://www.youtube.com/watch?v=B09qyRzXU_4
      Voilà la musique si le joueur jouait parfaitement :
      http://www.youtube.com/watch?v=wiRo841YjkQ
      Mais pour le coup, c’est presque tout cette scène qui dénote vis-à-vis du reste du jeu, où les *héros* se retrouvent transportés d’une apocalypse/vision de l’enfer façon christianisme/paganisme médiéval, à un Tokyo actuel.
      Sans compter que si le reste du jeu consiste à massacrer des ennemis par milliers, ici, on se retrouve avec un boss façon jeu de rythme.

      Et plus que One Winged Angel, c’est plutôt le thème des combats contre Seymour et Yunalesca qui détonne complètement : (d’ailleurs y a WTF dans l’adresse de la vidéo youtube :P)
      http://www.youtube.com/watch?v=uVWTFsT-4to

      • Tout de même, de par ses manières hautaines (et quelques attitudes « possessives » vis-à-vis de Yuna), Seymour déclenche très rapidement un sentiment de rejet de la part du joueur et cela, malgré l’aide qu’il a pu apporter aux aventuriers. La musique donne en effet un aperçu de sa nature mais qui ne me semble pas autant spoiler que l’arrivée d’un dragon dans Skyrim, car on peut prendre plaisir à le voir « devenir » méchant et à y faire attention.

        Par contre, Beatrix de FF IX est bien mieux traitée (à mon avis) dans ce style car est fait un effet de surprise: elle est d’abord notre ennemi et nous ridicule au combat DEUX fois, en passant pour une mercenaire sans coeur:
        http://www.youtube.com/watch?v=uzi8XKbKZDE

        Pourtant, elle « montre » sa véritable personnalité (qui ne se résume pas au caractère d’un guerrière) ainsi que ses doutes sur ses actions, en apparté. On y voit/sent une femme sensible et maternelle:
        http://www.youtube.com/watch?v=SdIE9b-b0Wg

        Une fois qu’elle se bat pour une cause en laquelle elle croit, on change encore de musique : entraînante, car pour une situation de combat mais aussi avec une légèreté dansante (combat « beau/juste »?)
        http://www.youtube.com/watch?v=xNj2tT9tM9Q

        Et à chaque fois… le même thème mélodique, bien entendu!

  4. Excellent podcast (selon moi, the best !) sur le jeu vidéo. Excellent épisode. Etant joueur trentenaire, ayant fait des études de philosophie et écrivain à quelques heures perdues (toutes), je peux vous dire que je suis toujours impatient de vous entendre. A bientôt.

  5. Bonheur de vous retrouver. J’ai beaucoup aimé cette émission,qui m’a fait prendre conscience de pleins de choses sur la musique de Jeu Vidéo. Je tacherais de l’écouter plus attentivement en jouant.
    Ma maigre expérience (oh, ça y est, y va nous reparler de L4D2 ! – Bien vu :^)) sur L4D2, donc, avec sa musique « annonciatrice » qui vous informe si un gros zombie mutant surpuissant ou une horde de Zombies va déferler certes, détruit la surprise, mais a un effet angoissant. Cela crée la sensation « mais où ils sont, où ils sont !  » ou encore « ah non, pas maintenant, pas maintenant ! ». Du coup, je trouve que ce type de musique contribue grandement à l’immersion dans le jeu.
    D’un autre côté, il y a plusieurs zombies qui ne sont annoncées par aucune musique, mais juste par le son de leurs cris ou de leurs grognements. D’autres vous tombent dessus sans rien dire (c’est le cas de le dire), stress assuré. Donc, je trouve que la musique « annonciatrice » n’est pas forcément un mal, même dans le cadre d’un jeu de survival, et qu’elle peut contribuer à créer une ambiance voire à renforcer l’immersion.
    Voili voilà.
    Merci pour cette émission, depuis le temps que j’essayais de l’écouter. Je l’ai trouvé vraiment très instructive sur le sujet. Et bravo aux experts qui ont l’oreille aussi attentive à l’enceinte que leur doigts à la manette. :^)
    Vivement le prochaine numéro.
    @DVNEAU

Répondre à Onink42 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook