Je Game Moi Non Plus #26 – La Saga Ghosts’n Goblins : Ma Caille Mourra (avec la Caz’ Retro)

Ban26

 

Nouveau numéro de Je Game Moi Non Plus et nouvelle série phare du jeu vidéo. Une série chérie par les joueurs acharnés, connue sous le nom de Ghouls ‘n Ghosts… ‘n Goblins… à moins que ce ne soit l’inverse ? Vous comprendrez donc pourquoi pendant l’émission on optera pour le titre original de la saga : Makaimura !

Mais comme le dirait l’adage, on est venus en nombre et l’on vous propose ce mois-ci un numéro « exceptionnel » : un cross-over avec l’équipe de la Caz’ Rétro.

Ce seront donc Subby-kun, Loupign et le Professeur Oz (qu’on vouvoie, pour rappel !) qui nous aideront à revenir sur cette série. Si ce n’est pas déjà fait vous pouvez les re(découvrir) par ici : http://lacazretro.fr.

Comme d’habitude à Je Game Moi Non Plus, on analysera le jeu en passant par la genèse de la saga et ses passages sur arcade et console de salon.
Mais ce n’est pas tout ! On poursuivra avec la lecture des influences mythologiques et symboliques présentes dans les aventures de son héros, Arthur. Orphée et les légendes Arthuriennes au service du gameplay et du game design.

Enfin, nous arriverons au plat de résistance avec la notion de « loop » (boucle), source du traumatisme des joueurs s’étant déjà frottés en profondeur à la série. Boucle qui est d’ailleurs présente dans des productions bien récentes !
Suivez-nous dans les cimetières avec le héros au caleçon le plus connu de l’univers vidéoludique !

P.S. et remerciements : Beginning of anxiety » de l’album « Digital Memories » rythme toujours l’intro et l’outro de l’émission. Merci à Lukhash pour ce nouvel hymne de l’émission ! Toutes ses créations sont accessibles (gratuitement mais rien ne vous empêche de faire une donation sur son site ou d’acheter un album ou des titres) via son site : www.lukhash.com

Et enfin un immense merci à Arthur himself, aidé par le standard de Gamerside. Merci à son intermédiaire Kaik pour l’entrée en matière et les révélations sur nos invités ! 😉 Pour ce genre de délires et plus encore, rendez-vous sur www.gamerside.fr.

7 réflexions au sujet de « Je Game Moi Non Plus #26 – La Saga Ghosts’n Goblins : Ma Caille Mourra (avec la Caz’ Retro) »

  1. Bien que ce podcast et cette collaboration étaient pas mal, j’avoue préférer vos podcast purement construits autour d’un thème plutôt que ce podcast constitué autour d’une série. C’est d’autant plus paradoxal que j’écoute aussi depuis peu la Caz Rétro que j’apprécie également, mais pour des raisons différentes.
    En somme, même si c’était une bonne expérimentation, je trouve votre programmation usuelle plus intéressante.

    • Alors effectivement ça tranche un peu : on aurait peut-être pu en faire un hors-série ? Cela dit, on aime bien surprendre et partir en grand écart d’un numéro à l’autre… ^^

      En parlant de podcasts dédiés à une série, avais-tu aimé les numéros sur Abe, Sonic et WipEout, du coup ?

  2. Salut l’equipe de JGMNP !

    Ca y est, cette emission etait la derniere d’un long run pour moi, puisque je viens d’ecouter tous les numeros de JGMNP depuis le premier, y compris les time extended. Ca m’a pris quelques mois, mais quel pied ! J’ai aussi pu mesurer l’amelioration de la qualite sonore au fil du temps, bravo.

    J’aime particulierement votre point de vue inedit, en ce sens que vous ne parlez pas tant des jeux que du principe ludique derriere le jeu video. Vous abordez des themes transversaux comme la violence, le sadisme, l’ennemi, la duree de vie etc. avec recul et ponderation et profondeur.

    Sur la forme aussi je vous tire ma reverence, l’emision est construite, planifiee, reflechie et chaque chroniqueur arrive en ayant bosse son sujet et ca, franchement, ca se sent a l’ecoute.

    Une seule toute petite chose, un tic de langage qui devient atrocement commun (et pas que chez vous) : dire « ce jeu est juste magnifique » est un anglicisme patent ; en realite l’expression veut dire dans ce cas que le jeu est « tout juste magnifique », ou « a peine magnifique » ou pire, « rien d’autre que magnifique », pensez par exemple a l’expression « c’est juste chaud » pour parler d’un plat deja presque froid ; donc « c’est juste magnifique » est un contre-sens. L’equivalent francais serait « tout simplement ».
    Ouais, ouais, je pinaille, mais il fallait bien quand meme une critique, hein ?

    Bref, continuez comme ca et encore bravo !

    • Salut à toi !

      Un grand merci pour tes éloges !
      Comment nous as-tu découverts, du coup ?

      Ah et merci aussi pour la précision de langage 😉

      • Mais je vous en prie, ça me fait plaisir 😀

        J’ai découvert JGMNP sur le forum du podcast Silence on joue, dans un fil de discussion consacrés aux podcasts en général, sur le thème du JV ou non. JGMNP est revenu plusieurs fois, du coup je suis allé voir par curiosité, et me voilà aujourd’hui.

        Eh ouais, désolé d’avoir fait mon intégriste du français, d’habitude je laisse passer mais là, je sais pas, j’ai pété un plomb…

        Allez, courage, j’attend la prochaine émission avec impatience, je suis sûr qu’elle sera juste trop bien.

        RW

  3. Hola señores! (on parle espagnol par ici…si, si, si…)

    Il me semble pas qu’il ai été cité: Bravely Default, qui faire croire à une répétition en boucle de l’histoire, alors que ce n’est en fait pas le cas. Malheureusement, les pseudo-répétitions sont suffisamment nombreuses pour risquer de perdre le joueur. A par quelques nouveaux combats, de plus en plus durs, la narration stagne pas mal à ce moment de l’historie (qui est donc assez long).

    Concernant un podcast sur Nier… mais vous allez réussir à trouver des gens pour parler de cet daub…. truc?!

    Ninjazicos
    PS: Aliiiiiiiiiiiiiiice! Enfin un jeu où les enfants ont ce qu’ils méritent.

  4. Pas un mot sur la version commodore 64 ?!

    C’est vraiment dommage. C’est sans doute le premier portage du jeu sur ordi familiale.

    (Au fait arrêter de critiquer l’animation. On pouvait faire glisser les sprites, ce qui donnait des animation fluide. Les pixels étaient gros et on ne peut pas descendre en dessous du pixel…)

    En fait G&G2 est sortie avant G&G1 parce que G&G1était déjà sorti sur commodore 64. Commercialement, il fallait que tous les G&G2 sortent en même temps : Amiga, ST, C64 et CPC.

    G&G1 était moins urgent car il n’y avait pas de sortie coordonnée.

Répondre à Damaki Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook