Je Game Moi Non Plus #52 – Les Rouages Du Temps

L’idée de cette émission, préparée par Gaëtan, Olivier et Fred, c’est d’étudier la conception du temps portée par les jeux vidéo, d’un point de vue technique – comment est géré le temps dans le programme informatique jeu vidéo, et ce que ça implique. Et l’objectif c’est de prendre du recul sur ces conceptions du temps, comprendre à quel point elles sont seulement des conceptions, des manières de voir. Que finalement, rien n’empêcherait d’utiliser d’autres manières de voir pour penser d’autres jeux vidéo.

Pour prendre du recul, comme on en a l’habitude à JGMNP, on va convoquer un peu de connaissances hors-jeu-vidéo. Cette fois, ce sera un peu de physique et un peu de philosophie. On voulait parler un peu de conception sociale du temps, mais on l’a pas eu (le temps). Donc ce sera pour un Time Extended prochain.

On commencera par décrire un mécanisme important dans la programmation des jeux vidéo : la boucle update, et ce qu’elle implique en terme de conception du temps. On verra comment on l’utilise pour simuler le temps et des mécaniques de jeu en rapport avec le temps. On finira par parler de question de la synchronisation dans les jeux en ligne, c’est à dire la manière qu’on a de faire coincider les temps de différents joueurs.

Retrouvez-nous sur Twitter :
– Olivier : @JGMNP_Olivier
– Gaetan : @gaetanblaise
– Fred : @fureddo_jigoku


Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : Braid – Long Past Gone / Zelda a link to the past – Dark world (The Consouls) / Chrono Cross ‘The Dream That Time Dreams (Manami Morita) / Zelda – Song of Storms (Oliver García Wilhelm) /  Nier Automata – The Weight of the World (Japanese Version) ニーア オートマタ「壊レタ世界ノ歌」歌詞付き
Illustration : Prince of Persia / Ubi Soft © Tous Droits Réservés.

Une réflexion au sujet de « Je Game Moi Non Plus #52 – Les Rouages Du Temps »

  1. Ca démarre bien. La politique et le jeu vidéo pour un prochain thème ? Mmmmh, ça dépend de l’angle pris, car il me semble que c’est une approche déjà faite. Mais je peux me tromper.
    Deux approches du temps (celle du programme et celle du joueur) qui m’intriguent. J’attends la suite du podcast.
    Oui, car petite précision, je commente en direct de mon écoute (qui, elle, est forcément en différé, sur une émission sur les rouages du temps, ça valait le coup de le préciser).
    La tautologie soulève une question. Si je prends une distance, comment je la définis sans faire appel à la notion de distance ? Est-ce que je peux parler d’une distance sans déjà avoir une idée de ce que j’entends par distance ? Est-ce que ce qui est dit du temps, ça ne pourrait pas s’étendre à d’autres données, comme la distance, ou, si c’est pas un bon exemple, comme peut-être une autre notion ?
    Ca m’intrigue cette histoire de temps. Je reviens du Robert où je trouve : « Milieu indéfini où paraissent se dérouler irréversiblement les existences dans leur changement, les événements et les phénomènes dans leur succession. » et donc, le temps est un milieu indéfini ! Enorme ! Merci pour cette base de réflexion, je pensais vraiment pas me faire piéger par la définition du temps. Bon, retour au débat, le temps dans le jeu vidéo… :^))
    Ce découpage en instant dans le jeu vidéo me rappelle le découpage en image d’un film. Il n’y a pas de continuité mais des images projetées les unes après les autres sur un écran. A l’image de la boucle Update qui calcule 60 fois par seconde.
    On pourrait dire qu’un jeu qui rame, c’est lié à la RAM de l’ordinateur. ah,c’est le processeur. Dommage, c’était rigolo. :^))
    La boule pong. Du coup, on pourrait dire qu’à X=1,5, la boule pong n’existe pas. Elle est calculée à 0 puis à 1 mais pas entre les deux. Entre les deux, c’est un no man’s time, en quelque sorte.
    Bergson dit « le temps, ce sont des objets ayant une durée et un mouvement » ? Mais c’est quoi une durée, sinon du temps ? On revient à la tautologie ! Le temps perçu grâce à l’espace, c’est pas mal vu (si je puis dire). Et le mouvement, c’est la position d’un objet par rapport au… temps, non ? Double tautologie ! Quelle pomme ce Bergson ! ;^))
    REmonter le temps :
    Update 1, Record Update 1
    Update 2, Record Update 2
    Update 3, Record Update 3

    Update N, Record Update N
    Attention:
    Update N= Update N-120 !
    Et hop, retour en arrière de deux secondes !
    Trop simple la vie… :^)
    En fait, on parle de la programmation du temps, la programmation de quelque chose qu’on ne sait pas définir. On simule sur un jeu quelque chose dont on ignore le sens. Et ça marche en plus. C’est bluffant, non ?
    Et là, on rentre dans le LAG… Très intéressant.
    Dommage pour la seconde partie.
    Et un petit tour sur vos jeux du moment. Je découvre le sens du mot Tactics dans le titre d’un jeu… :^)
    En tout cas, grand merci pour cette émission très instructive !

Répondre à David Neau Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook