Je Game Mais Pas Que #7 – L’Introspection

L’introspection. Le fait de regarder à l’intérieur de soi. Par le biais de procédés divers, toutes les formes narratives ont tenté de nous faire ressentir la plongée dans l’esprit d’un personnage – ou parfois en nous-même. Pour autant, qu’en est-il lorsque l’interactivité s’en mêle ? Comment créer l’illusion d’incarner quelqu’un d’autre ? Peut-on garder une réelle cohérence lorsque le joueur, par le supplément d’âme qu’il injecte, devient en quelque sorte co-scénariste d’une œuvre ?

Voici la principale thématique abordée dans ce septième épisode de Je Game Mais Pas Que, le spin-off de JGMNP consacré aux croisements entre le jeu vidéo et le reste du grand bain culturel. Un sujet abordé selon trois angles distincts (jeu vidéo X littérature, jeu vidéo X bande dessinée, jeu vidéo X cinéma) et proposé par notre ami Xavier, animateur du podcast Comme en passant qui, comme nous, adopte une démarche pluriculturelle, accessible et détendue. Bonne écoute et à bientôt !

Principales oeuvres citées :
– Xavier : le jeu SOMA (Frictional Games) et le roman À la recherche du temps perdu (Marcel Proust).
– Fred : le jeu Heavy Rain (Quantic Dream) et le manga Fraction (Shintaro Kago).
– Antoine : le jeu Rymdresa (Morgondag) et le film Sonatine (Takeshi Kitano).

Retrouvez-nous sur Twitter :

– Fred : @fureddo_jigoku
– Antoine : @antoineherren
– Xavier : @Commeenpassant


Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : Mikko Tarmia – Main theme (SOMA) / Jun Miyake – Lilies in the Valley (Pina).
Illustration : Heavy Rain / Fraction © Tous droits réservés par leurs auteurs respectifs.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je Game Moi Non Plus #50 – Game Not Over : Les Jeux Vidéo Inachevés

ban50

Qu’est-ce qu’un jeu vidéo inachevé et quels intérêts peut-on y trouver ? Voilà le fil rouge du cinquantième épisode de Je Game Moi Non Plus.

L’année 2016 a vu naître un véritable cas d’école, celui de Final Fantasy XV, que de nombreuses personnes considèrent comme une oeuvre inachevée. Pour autant, différencier ce qui est terminé de ce qui ne l’est pas reste une tâche complexe et dépendante des sensibilités personnelles. Quelle est la définition de l’achèvement ? Quid des antécédents dans d’autres formes de création, comme la sculpture ou la littérature ? Dans cette émission, Olivier (présentation), Fred (direction), Antoine et Julien (appui) se questionneront en suivant une progression allant des oeuvres inachevées les moins assumées par leurs créateurs à celles qui le sont le plus. Il s’agira d’abord de se pencher sur l’inachevé « privé », c’est-à-dire ce qui n’est pas supposé être diffusé (les jeux annulés, par exemple). Ensuite, des cas plus ambigus seront traités : les oeuvres diffusées et commercialisées dans un état que l’on peut considérer comme inachevé. Enfin, une partie plus analytique se concentrera sur « l’esthétique de l’inachevé », c’est-à-dire lorsque l’inachèvement devient une démarche créatrice volontaire.

Alors, les jeux vidéo inachevés sont-ils comparables à des verres à moitié pleins ou à moitié vides ? Bonne écoute et n’hésitez pas à confronter vos avis aux nôtres dans les commentaires.

Retrouvez-nous sur Twitter :
– Olivier : @JGMNP_Olivier
– Fred : @fureddo_jigoku
– Antoine : @antoineherren
– Julien : @JGMNP


Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : Sonic X-Treme – Space Queens / FFXV – Stand by me / Virginia – Sojourner’s Truth / The Last Guardian – Epilogue.
Illustration : Final Fantasy XV / Square Enix © Tous Droits Réservés.

Je Game Mais Pas Que #6 – Dissection (Culturelle) De Portal

Portal a dix ans. C’est autour de cette oeuvre culte que Fred (@fureddo_jigoku) et ses chroniqueurs (@JGMNP_Olivier, @D_Mehdi, @GaetanBlaise) ont sorti le bistouri, prêts à décortiquer les détours cliniques du complexe d’Aperture Science. Un jeu-étape, aussi porteur d’innovations ludo-narratives et de traits emblématiques qu’inscrit dans le prolongement d’oeuvres influentes  – THX 1138 pour sa dystopie immaculée, 2001: l’odyssée de l’espace pour son rapport homme-machine, etc. En bref, un titre important du bain culturel global, qui peut être vu sous de nombreux angles et à partir duquel, dans ce sixième JGMPQ, spin-off détendu consacré aux croisements transversaux, nous bifurquerons vers du cinéma, de la photographie, de la programmation et de l’architecture. De belles découvertes en perspectives et certains détours inattendus.

En vous souhaitant une excellente écoute !


Principaux éléments cités :

– Olivier : Stargate (cinéma et série télé).
– Mehdi : La traversée, exposition de Mathieu Pernot (photographie).
– Gaëtan : réflexion sur la programmation des portails.
– Fred : L’Eglise de la Lumière de Tadao Ando (architecture).
– Rubrique « C’est pas du jeu ! » : Conférence de Swing Swing Submarine à Lyon / Orange is the New Black / Plateaux-télé en série / Kuro.

Retrouvez-nous sur Twitter :

– Fred : @fureddo_jigoku
Mehdi : @D_Mehdi
Gaetan : @GaetanBlaise
Olivier : @JGMNP_Olivier

Générique de début : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : OST de Portal.
Générique de fin : Atom™ – Strom.
Images d’ouverture : Portal et L’Eglise de la Lumière de Tadao Ando (photo : Tokyo Wing).
Droits réservés à leurs auteurs respectifs.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je Game Moi Non Plus #47 – Cinq Ans (De Bromance), Des Jeux

jgmnp_5ans_bIls sont six. À peine trentenaires, ils possèdent tous (au moins) une barbe, trois doctorats, deux prix Nobel et une statue honorifique dans leur ville de naissance. Si telle est l’image que vous vous faites de Je Game Moi Non Plus, vous allez certainement en changer ! Car pour fêter dignement nos cinq ans de bromance au sommet (et involontaire : précisons que JGMNP n’est pas une secte de mâles mais l’Histoire en a décidé ainsi), cette émission anniversaire se place sous le signe du WTF le plus total. Enregistré un beau week-end d’automne, en Champagne, autour de quelques verres et d’énormément de bonne humeur, ce 47e épisode déroule un programme multiple et décomplexé, sorte de festival d’amitié virile, de culture gaming et de fous rires en tous genres !

Pour ouvrir le bal, c’est une compilation de nos meilleurs souvenirs relatifs à l’aventure JGMNP qui s’invite à la table. Ensuite, Mehdi et Olivier mettent leurs collègues à l’épreuve dans un « Gamer Quiz » au sommet. Qui l’emportera ? Un indice chez vous : barbu. On continue avec un tirage au sort déjà culte, une surprise qui ne sera pas sans conséquences sur le prochain épisode à paraitre ! Enfin, la section « à quoi vous jouez ?» fera son digne retour pour, tout de même, parler un peu plus sérieusement (?) de jeu vidéo. N’oubliez pas de rester pour le bonus après le générique de fin…

Un dernier mot pour remercier chacun(e) d’entre vous de nous suivre depuis si longtemps. Nous sommes tous fiers, via notre émission et nos six profils très variés, de prouver qu’il est tout à fait possible de réfléchir sur des sujets un tant soit peu poussés en restant accessibles et détendus. Car si la volonté de rigueur et la curiosité intellectuelle nous caractérisent, il nous tient aussi à coeur d’éviter tout élitisme car, non, rappelons-le une dernière fois, nous ne revendiquons aucune forme de légitimité académique. Et cela nous sera toujours bien égal.

En vous souhaitant une excellente écoute, on se donne rendez-vous dans quinze jours pour un épisode spécial Noël du spin-off Je Game Mais Pas Que !

Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles : Burger Quiz / Metal Gear Solid 2 / Suikoden 2 / Batman Arkham Knight
Illustration : Final Fantasy XV / Square Enix © Tous Droits Réservés

Enregistrer

Enregistrer

Je Game Mais Pas Que #3 – Choisis Ton Quantum

essai_mpq3_b

C’est la rentrée pour Je Game Moi Non Plus ! Un coup d’envoi donné par le troisième épisode du spin-off Je Game Mais Pas Que consacré, pour rappel, aux croisements culturels. Choix cornéliens, théorie du jeu, physique quantique et autres discussions libres sont au programme de cet épisode riche en oeuvres à découvrir, dont vous retrouverez les références ci-dessous. Bonne écoute et à très bientôt pour le 44ème épisode de JGMNP !


Principales oeuvres citées :

– Olivier : les jeux vidéo de Telltale Games (The Walking Dead, Game of Thrones,…) et la série télévisée Chosen (2013–…).
– Gaëtan : les jeux vidéo Journey (2012, Sony CE), League of Legends (2009, Riot Games) et le livre LE JEU: Essai de déstructuration (2002, Harmattan) de Jean-Louis Harter.
– Fred : le jeu vidéo Bioshock Infinite (2012, 2K Games) et la bande dessinée Le Mystère du Monde quantique de Thibault Damour et Mathieu Burniat (2016, Dargaud).
– Rubrique « C’est pas du jeu ! » : Vinyl / Les Misérables / Fight Club 2.

Générique de début : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Jingles intermédiaires : Scott Bradlee’s Postmodern Jukebox – Girls Just Wanna Have Fun (Vintage 1912 Bioshock Infinite) / trailer de Vinyl.
Générique de fin : Access to Arasaka – kill_recorder=$c1
Images d’ouverture : Journey et Le Mystère du Monde quantique.
Droits réservés à leurs auteurs respectifs.

Episode enregistré le 30 mai 2016.