Je Game Moi Non Plus #58 – Le Je Dans Le Jeu : Les Jeux Vidéo Autobiographiques (avec Rémy Sohier)

Pour ce numéro, nous avons l’immense chance d’accueillir Rémy Sohier, Maître de Conférences à l’Université Paris 8, membre du collectif Alinéaire et créateur de jeux sous Paint et Unity. Vous pouvez les découvrir sur sa page personnelle ou son Itch.io.

La question des éléments autobiographiques dans le jeu vidéo prolonge celle de l’auteur à laquelle était consacré notre numéro #46. Au cours du podcast, Antoine nous avait démontré en quoi la notion d’auteur sonnait comme une anomalie, celle d’un jeu vidéo en quête de légitimité tentant laborieusement de transposer les enseignements de l’aventure critique du cinéma. A la fin de l’émission, notre chroniqueur appelait à substituer une “politique des studios” à celle “des auteurs”.

Pourtant, si l’on admet volontiers qu’un jeu vidéo est le plus souvent le fruit d’un travail collectif, comment se fait-il que le jeu autobiographique existe ? N’a-t-on pas enterré l’auteur un peu trop vite ? Nous tenterons de comprendre comment on peut se raconter à travers un jeu vidéo autobiographique, notamment à travers la tension entre universalité et subjectivité typique de ces productions.

L’émission se déroulera en trois parties. On verra d’abord comment les jeux autobiographiques nouent “un pacte” avec le joueur. Ensuite, on examinera les procédés qui permettent aux jeux autobiographiques de partir d’une expérience personnelle pour toucher à l’universel. En dernier lieu, on s’intéressera aux jeux qui, à l’inverse, sont plutôt l’affirmation de la subjectivité d’un auteur quitte à bousculer le joueur dans ses certitudes ludiques, politiques, sociales…

  • Les jingles :

Intro/partie 1 : That Dragon Cancer, John Hillman, So Few Words

Partie 1/Partie 2 : Memoir en Code: Reissue Trailer, Jukio « Kozilek » Kallio, Aloor (B-side)

Partie 2/Partie 3 : Dys4ia, Level 3, Liz Ryerson

Partie 3/A quoi vous jouez : The Beginner’s Guide, Halina Heron & Ryan Roth, Turn Back

Retrouvez-nous sur Twitter :


Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Illustration : Rémy Sohier © Tous droits réservés.

Je Game Moi Non Plus #27 – La Croix Et La Manette : Religion Et Jeu Vidéo

Ban27

Après quelques cross-overs, escapades et hors séries, nous voici de retour au cœur de nos activités habituelles 😉

Avant toute chose, souhaitons définitivement la bienvenue à Antonin qui, déjà intervenu en tant qu’invité dans notre podcast n°16, intègre désormais l’équipe !

Ceci étant dit, place au sujet du mois. Nous partons en terres saintes, ce mois-ci, car c’est de religion au sein du jeu vidéo dont il sera ici question. La question fil rouge : pourquoi intégrer le religieux au jeu vidéo ? Nous y répondrons tout du long, avant d’y revenir en fin d’’émission.

D’abord, il sera question de l’intégration passive du religieux, notamment dans la direction artistique ou le scénario. Ensuite, cap sur la part active du jeu vidéo, ou lorsqu’on nous fait vivre une expérience religieuse et ses principes de l’intérieur. Enfin, nous réfléchirons aux valeurs et modes de pensée issus de religions ancrés dans les différentes sociétés, et donc implicitement présents dans le game design des jeux vidéo.

Sur ce, nous vous souhaitons une très bonne écoute, et à très bientôt ! Comme toujours, gardez la foi, propagez la bonne parole et n’hésitez pas à nous louer ou nous profaner dans les commentaires, si le cœur vous en dit 😉

Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety
Générique de fin : Beyond Good and Evil – Home Sweet Home
Jingles : Xenosaga Episode I – Ormus / Suikoden II – Chant / Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots – Love Theme / Final Fantasy X (Piano Collections) – Ending Theme

Image d’article © Kazuma Kaneko / Atlus

Je Game Moi Non Plus #21 – Retrogaming : Rétrospective Reconstitution ou Rétrograde ? 

Ban JGMNP 21

Expositions à travers toute la France, tentatives de comeback réussies ou ratées via Kickstarter, vente aux enchères où les jeux vidéo sont adjugés à des prix d’ordinaire réservés aux objets d’art, nouveaux titres développés sur 16 bits : le rétrogaming ne s’était jamais aussi bien porté. Il était peut-être temps de se frotter au sujet en prenant soin d’éviter l’impasse des souvenirs émus et du « c’était mieux avant. »

Suivant la voie tracée par Simon Reynolds dans Rétromania : Comment la pop culture recycle son passé pour s’inventer un futur (http://lemotetlereste.com/mr/attitudes/retromania/), on commencera par tenter de définir ce qu’est un jeu rétro. Après un bref historique de la pratique, on décortiquera les phénomènes de nostalgie, de muséification et de collection au cœur du rétrogaming.

La dernière partie braquera les projecteurs sur l’influence du rétrogaming sur la scène actuelle, notamment la manière dont les développeurs et les joueurs se sont réappropriés le passé vidéoludique, avant de débattre de la possibilité d’un dialogue entre les différents jeux vidéo, d’hier comme d’aujourd’hui, au-delà du clin d’œil sympathique (http://www.youtube.com/watch?v=RJcPc6OQ384).

On le redit au cas où : vous avez tout le loisir de prolonger l’émission et les débats dans vos commentaires.

Et on peut d’ores et déjà vous dire que le prochain numéro sera moins long !

Je Game Moi Non Plus #16 – Jeu Vidéo Et Histoire (Avec Une Grande Hache) (avec Romain Vincent et Antonin Congy)

17

Un des ressorts des jeux vidéo est de piocher de manière généreuse dans l’Histoire. Depuis les années 90 et l’essor des « click n’ play » ou des jeux de stratégie l’inspiration des game designers dans les faits réels de l’Histoire pour créer des histoires n’a eu de cesse de grandir.

Les exemples les plus connus restent les sagas des Metal Gear Solid ou encore plus récemment celle des Assassin’s Creed en passant par d’autres séries classiques telles les Broken Sword (Les chevaliers de Baphomet), les Civilization et la liste est longue.

Dans ce numéro nous avons voulu éviter de céder à la liste et à l’index simple des jeux faisant allusion de manière directe ou non à l’Histoire. Nous nous sommes donc intéressés au traitement de l’Histoire dans les jeux vidéo et à son évolution au fil du temps. Dans cette tâche « historique » nous nous sommes entourés des « maitres Capello de l’Histoire », les cautions morales de l’émission.

Un “habitué” de l’émission vu qu’il intervenait déjà sur notre Time Extended 3 qui traitait d’Assassin’s Creed et du rapport à l’Histoire justement. Romain Vincent enseignant en Histoire et créateur d’un concept où il décrypte les jeux vidéo s’inspirant de l’Histoire et la manière dont ils sont dépeints comparativement aux faits historiques réels. Pour vous faire une idée du potentiel du monsieur on vous renvoie vers sa chaine JNS retro et son émission Brassé Maison qui s’intéresse aux « homebrews » et jeux indépendants.

Notre second invité, Antonin Congy, enseignant de culture générale et de théorie du jeu à l’école ISART Digital à Paris et responsable pédagogique en Game Design. Il a également travaillé dans les studios Asobo, Kheops et Mindscape.

Au programme donc de l’émission une typologie des jeux « historiques ». Pour tout savoir sur les jeux vidéo dont l’action est contemporaine ou non au déroulement, les uchronies, dystopies et autres proto-histoires

Nous poursuivons avec le traitement de l’Histoire dans le jeu vidéo et comment les créatifs s’accommodent de leur matière première. Rendue telle quelle ? Remaniée scénaristiquement ? Morceaux de moments épiques injectés à même le jeu ? Autant de jeux que de cas de figure.

Enfin nous avons voulu discuter de l’incidence de ces productions vidéoludiques et de leur impact sur l’imaginaire collectif. Faut-il véhiculer des clichés pour attirer l’œil de joueurs étrangers sur un pays qui n’est pas le leur ? Etre au contraire dans un traitement rigoureux de l’Histoire au risque d’ennuyer le gamer ? Et quid des « biais culturels » qui bien souvent permettent de mettre fin à une discussion sur les représentations de chacun sur son Histoire et l’Histoire du voisin.

Bref on en a fait toute une histoire et on vous laisse livrer la votre en commentaire !

Crédit d’illustration : Assassin’s Creed IV : Black Flag

Crédits audio : Metal Gear Solid 3 : Main Theme (Harry Gregson Williams) / Assassin’s Creed 2 : Ezio’s Family (Jesper Kyd) / Valkyria Chronicle : Main Theme (Daisuke Kawaguchi) / God of War 3 : Main Theme (Gerard Marino) / Yakuza 4 : For Faith

Time Extended #3 : Interview de Gilles Beloeil et The Chinh Ngo, artistes sur Assassin’s Creed 3

BanTE4

Troisième numéro de Time Extended, le rendez-vous de Je Game Moi Non Plus qui se fait désirer car pour rappel hors-série de l’émission !

Au programme cette fois-ci un contenu qu’on espère original et au minimum exclusif ! On vous avait gâtés avec Eric Viennot la fois passée, cette fois c’est l’univers d’Assassin’s Creed III que nous avons exploré au détour d’une interview de deux des responsables du pôle artistique du jeu, Gilles Beloeil et The Chinh Ngo, à l’occasion d’une exposition d’oeuvres autour du jeu dans la galerie Arludik.

Droits photos : MDZ pour Je Game Moi Non Plus
Sur la photo, de gauche à droite :The Chinh Ngo (Ubisoft/ACIII), Diane Launier (Galerie Arludik) et Gilles Beloeil (Ubisoft/ACIII)

 

Mais ce n’est pas tout ! On est généreux sur Je Game Moi Non Plus et on ne vous laisse pas repartir avec les seuls bagages épico-historiques du jeu car c’est d’Histoire avec un grand « H » que nous avons pu discuter avec Romain Vincent. Créateur d’un récent concept où il décrypte les jeux vidéo s’inspirant de l’Histoire et la manière dont ils sont dépeints comparativement aux faits historiques réels. Pour vous faire une idée du potentiel du monsieur on vous renvoie vers sa chaine JNS et on vous dit que la prochaine vidéo parlera de Metal Gear Solid 3. Perso, à Je Game Moi Non Plus on a hâte !

En espérant que tout cela vous transportera dans la grande fresque de l’humanité que vous soyez fan de la saga des assassins ou non ! En plus l’émission est chapitrée pour votre confort. Elle est pas belle la vie ?

On vous invite à apprécier et pourquoi pas continuer la réflexion sur le traitement de faits historiques dans Assassin’s Creed III et ailleurs en commentaire, sur la page Facebook ou sur notre Twitter.

Chapitrage Time Extended 3

00:00:00 – 00 02:24 Intro de l’émission avec Romain Vincent aka JNS

Interview des artistes

00:02: 25- 00:09:00  Carrière de Gilles Beloei
00: 09:03 – 00:16:42 Carrière de The Chinh Ngo
00:16 58 – 00:31:11 Les artistes sur l’assassin : design et contexte  histoirique dans Assassin’s Creed III
00 31 14- 00:51:52 : Discussion avec Romain Vincent. Assassin’s Creed III: on refait l’Histoire !

Crédits musiques : Lorne Balfe – Assassin’s Creed III trailer

===============================

Second numéro sur MGS 3 de JNS aka Romain Vincent, ou l’inverse c’est selon, pour fin novembre/début octobre. En attendant le premier est

Pour découvrir Brassé Maison également avec Romain Vincent pour un malte un peu moins Historique mais toujours vidéoludique c’est ici

Encore merci à Diane Launier de la galerie Arludik pour avoir rendu l’interview possible ! L’exposition aura lieu jusqu’au 20 octobre. Les infos dans ce coin-ci

 

Ressources web variées en lien avec le théma :

http://www.lepoint.fr/jeux-video/assassin-s-creed-3-rejoue-l-histoire-americaine-02-10-2012-1512495_485.php

http://www.journaldugamer.com/2012/09/25/assassins-creed-itw-maxime-durant